[STAGE] Modélisation prospective de politiques publiques de réduction de la consommation d’énergie du secteur résidentiel en France

[STAGE] Modélisation prospective de politiques publiques de réduction de la consommation d’énergie du secteur résidentiel en France

[STAGE] Modélisation prospective de politiques publiques de réduction de la consommation d’énergie du secteur résidentiel en France

Contact: Lucas Vivier

Conditions:

Durée du contrat : 6 mois

Date d’entrée en fonction : Août 2022

Salaire : Gratification de stage au montant légal et indemnité de transport (environ 500€/mois). Convention de stage établie avec l’Ecole des Ponts.

Localisation : CIRED – Nogent-sur-Marne

Candidature :

Lettre de motivation et CV à envoyer à Lucas Vivier et Louis-Gaëtan Giraudet

Résumé

Le stage consiste à piloter un projet d’évaluation de politiques publiques ciblant l’augmentation de la rénovation des logements en France. L’évaluation s’appuie sur un modèle de microsimulation, et requiert une appétence pour la programmation.

Contexte scientifique

Bien que la mission soit concrète, et que des livrables précis soient attendus, l’objectif du stage est avant tout pédagogique. Le/la stagiaire devrait développer des compétences en programmation informatique, en évaluation de politiques publiques et en gestion de projet. Il/elle aura une bonne exposition au monde de la recherche et plus spécifiquement au lien entre chercheurs et décideurs publics.

Le secteur résidentiel contribue de 30% à la consommation d’énergie finale, et 14.5% des émissions de CO2 en France1. Afin d’atteindre les objectifs fixés de 0 émission nette d’ici à 2050, et compte tenu du rythme du renouvellement naturel du parc (1%/an), il est urgent de rénover les logements existants. L’État et les collectivités territoriales ont donc mis en place un portefeuille de politiques publiques pour inciter les propriétaires à réaliser les travaux nécessaires (subventions, taxes, et réglementation).

L’objectif premier du stage est de modéliser puis d’évaluer des bouquets de politiques publiques à l’aide du modèle technico-économique Res-IRF. Développé au CIRED depuis 2008, Res-IRF simule l’évolution de la demande d’énergie pour le chauffage des logements en France en réponse aux dynamiques de construction neuve et de rénovation énergétique des logements. L’originalité du modèle réside dans sa capacité à prendre en compte les principales barrières connues à l’efficacité énergétique : le dilemme propriétaire-locataire, les contraintes de crédit liées au revenu des ménages, les coûts non-énergétiques des rénovations (par exemple le dérangement lié aux travaux), les difficultés de prise de décision collective en copropriété et l’effet rebond (augmentation de la demande de confort à l’issue des travaux de rénovation). Contrairement aux modèles dit « d’ingénieur », la diffusion des technologies est ainsi explicitement modélisée par des fonctions de décisions des propriétaires.

Le modèle Res-IRF a été utilisé pour évaluer les politiques publiques de réduction de la demande d’énergie pour le chauffage résidentiel en 2018, en France (décrites dans Giraudet et al., 2018). Le stage consistera notamment à actualiser cet exercice, mais aussi à implémenter de nouveaux mécanismes et à réaliser des analyses supplémentaires.

Réécrit en 2022 en Python, le modèle Res-IRF 4.0 est désormais open-source et libre de droit2. Toutes améliorations du code et de son environnement (documentation, interface graphique pour décideurs, etc…) seront appréciées.

Profil et compétences attendues

Le recrutement s’effectue à partir du niveau Master (M1). Des aptitudes solides en mathématiques appliquées, en particulier en modélisation numérique et en analyse statistique, sont attendues.

Une première expérience d’utilisation du langage Python sera très appréciée, et notamment de la librairie pandas. Dans le cas contraire, un investissement dans son apprentissage est à prévoir en début de stage.

Compte tenu de la nature appliquée du sujet et des liens forts de l’équipe de recherche avec les décideurs publics qui ont accompagné les différentes études, un intérêt manifeste pour les politiques publiques et pour les interactions avec la décision publique, dans un contexte français et européen, est également attendu. A ce titre, une aisance est attendue en français comme en anglais.

L’actualité du sujet requiert autonomie et rapidité d’exécution de la part du/de la candidat.e.

Aller au contenu principal