Conception d’un modèle numérique de projection du système de transport de denrées alimentaires dans un contexte de relocalisation des productions agricoles en France et de réduction de l’impact environnemental de l’alimentation de la population

[Stage] Conception d’un modèle numérique de projection du système de transport de denrées alimentaires dans un contexte de relocalisation des productions agricoles en France et de réduction de l’impact environnemental de l’alimentation de la population

[Stage] Conception d’un modèle numérique de projection du système de transport de denrées alimentaires dans un contexte de relocalisation des productions agricoles en France et de réduction de l’impact environnemental de l’alimentation de la population

Conditions:

Durée du contrat : 5 mois

Date d’entrée en fonction : à partir de mars-avril 2024

Salaire : Indemnités de stage selon la réglementation

Localisation : Montpellier

Encadrement : Carine Barbier et Patrice Dumas en
collaboration avec Marie Silvestre (FIRE) et Ivan Pharabod (PhiLabs)

Candidature :

Lettre de motivation et CV à envoyer à Carine Barbier.
(Deadline : 8 février)

Contexte

Ce stage s’inscrit dans le cadre du projet de recherche SouvNutri financé par l’Agence Nationale de la recherche : « Une analyse prospective des tensions entre une plus grande autonomie alimentaire et un système alimentaire plus sain et plus respectueux de l’environnement ».

L’alimentation représente 25% de l’empreinte carbone de la population française. Face aux crises multiples auxquelles nos sociétés sont confrontées, aller vers une plus grande souveraineté alimentaire et un système alimentaire plus résilient est incontournable. L’étude L’empreinte énergétique et carbone de l’alimentation en France (CECAM) montre que les transports de denrées alimentaires pèsent pour près de 20% de cette empreinte carbone. L’alimentation des ménages en France générerait un trafic de marchandises de 201 milliards de t.km par an, dont 77% sont issus des importations. Les fruits et légumes importés et les tourteaux de soja pour l’alimentation animale figurent parmi les denrées qui génèrent le plus de trafic. Etudier les possibilités de réduire ces importations en faisant évoluer les régimes alimentaires, les pratiques agricoles, mais aussi en relocalisant une partie des productions agricoles ou alimentaires en France ou en priorisant des modes de transport moins consommateurs d’énergie, est un enjeu majeur.

Cela figure parmi les objectifs du projet SouvNutri, pour lequel le CIRED mène les travaux sur l’évaluation des consommations d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre des transports de denrées agricoles et alimentaires dans le cadre de scénarios visant à une plus forte souveraineté alimentaire.

Un modèle de simulation de la demande de transport, TKM Carbon, a été élaboré dans le cadre du projet SISAE (Simulation Prospective du Système alimentaire et de son Empreinte carbone), articulé avec le modèle Amstram (Silvestre, 20123). Cette modélisation permet d’évaluer les flux de transport de denrées alimentaires, actuels et en prospective, des zones de production aux points de vente, en termes de trafic, d’énergie et d’émissions de GES. Sont ainsi considérés les transports internationaux et nationaux, segmentés par zone de production (pays ou département métropolitain), par mode de transport et par catégorie de produits.

L’objectif est de faire évoluer ce modèle pour mieux caractériser et paramétrer les évolutions du système de transport en prospective suite à une évolution du système alimentaire lui-même.

Le stage proposé contribuera à l’évolution de ce modèle au travers de plusieurs volets :

  • Explicitation des hypothèses du modèle TKM-Carbon actuel et formalisation éventuelle.
  • Analyse bibliographique des modèles physiques de projection des transports de marchandises
    d’un territoire avec ses partenaires commerciaux.
  • Elaboration d’un modèle conceptuel pour simuler en prospective une évolution des zones de production, des produits échangés en nature et en volume, des modes de transports et de la
    performance énergétique et carbone de modes de transport. Caractérisation des liens avec le
    modèle Amstram pour les entrées du modèle.
  • Participation à la mise à jour des données mobilisées par les modèles Amstram et TKM-
    Carbon.
  • Selon l’avancement du travail, élaboration d’une implémentation informatique préliminaire du
    modèle de trafics de denrées alimentaires pour un territoire avec ses partenaires commerciaux.
Profil recherché
  • Niveau Master 2 ou 3e année d’école d’ingénieur.e
  • Bonnes compétences en modélisation, mathématiques appliquées, programmation si possible en langage Python
  • Compétence en développement et gestion de bases de données de type SQL
  • Intérêt pour les questions de transports de denrées alimentaires, de la relocalisation de la production
    agricole et des impacts environnementaux
  • Autonomie, rigueur, bonne capacité rédactionnelle, bonne compréhension de l’anglais écrit
Aller au contenu principal