Séminaire du CIRED : Sandrine Allain (LESSEM)

Séminaire du CIRED : Sandrine Allain (LESSEM)

Mutations de la filière et de la gouvernance du bois-bûche : entre univers domestique, logique de marché et politiques de transition énergétique. Une étude de cas en Chartreuse

Sandrine Allain (LESSEM)

Abstract

Nous menons une recherche exploratoire sur le bois-bûche, à partir du cas d’étude de la Chartreuse, pour comprendre comment et pourquoi cette filière évolue conjointement mais distinctement d’autres formes de bois énergie. Nous mobilisons à cette fin une perspective de socio-économie écologique, qui postule un « double encastrement » de l’économie (social et physique-écologique). Nous montrons que d’une part, le bois-bûche est aux prises de mutations politiques et économiques complexes du fait d’un statut d’énergie renouvelable, de combustible peu cher, mais aussi de source polluante. D’autre part, au-delà des contraintes d’accès et d’exploitation des forêts de montagne, les producteurs de bûches travaillent selon des principes d’habitude et de proximité, si bien que les ajustements économiques classiques opèrent peu. Enfin, au plan de l’usage de la bûche par les particuliers, une partie d’entre eux porte des exigences nouvelles (de qualité, de quantité et de praticité). Cette nouvelle demande, stimulée par des politiques publiques territoriales, constitue un moteur de changement à distance dans la « physionomie » de la filière bûche. Le travail offre des perspectives de compréhension quant à la coexistence de modèles et dynamiques socio-écologiques distincts dans des périmètres géographiques proches.

Aller au contenu principal