Stage: Émergence de la sobriété dans la transition climatique : quel rôle des scénarios ?

[Stage] Émergence de la sobriété dans la transition climatique : quel rôle des scénarios ?

[Stage] Émergence de la sobriété dans la transition climatique : quel rôle des scénarios ?

Conditions:

Durée du contrat : 6 mois

Date d’entrée en fonction : à partir de février 2024

Localisation : CIRED – Nogent-sur-Marne (quelques visites prévues au laboratoire i-tésé du CEA)

Candidature :

Lettre de motivation et CV à envoyer à Thomas Le Gallic et Clotilde Chagny.
Premières évaluations des candidatures le 15 janvier, poursuite du processus jusqu’à sélection d’un·e candidat·e.

Contexte

Alors que la notion de sobriété a connu ces dernières années une montée en puissance dans le débat public et les politiques énergie-climat, ce projet vise (1) à analyser le rôle de l’évolution des modèles de prospective et des scénarios dans cette montée en puissance ; (2) à identifier les limites des scénarios actuels pour contribuer à l’élaboration de politiques qui misent sur la sobriété comme levier d’atténuation ; et (3) à émettre des propositions de modification des pratiques de production de scénarios afin de surmonter ces limites.

Dans ce contexte, le stage consistera à mener une étude de cas comparative (France, Royaume-Uni) afin d’accumuler de nouveaux matériaux empiriques pour répondre aux objectifs du projet.

Programme de recherche

Dans ce contexte, la mission du ou de la stagiaire consistera, en collaboration avec les chercheurs impliqués, à mener une étude de cas comparative (en France et a priori au Royaume-Uni) afin d’accumuler de nouveaux matériaux empiriques pour répondre aux objectifs du projet.

L’étude comportera :

  • une phase de cadrage (problématisation, ajustement de la méthodologie) ;
  • une phase de recueil de données dans les deux pays, qui comprendra notamment de l’analyse documentaire et une enquête de terrain (p. ex. réalisation d’entretiens individuels ou collectifs,
  • analyse des modèles mobilisés pour produire les scénarios, organisation d’une enquête écrite auprès d’un ensemble d’acteurs élargi) ;
  • des activités d’analyse, incluant la construction de chronologies des faits en jeu (i.e. publications de scénarios, parution de textes réglementaires, événements extérieurs ayant un impact sur le débat public sur l’énergie et le climat [p. ex. hausse du prix de l’énergie, parution d’un rapport du GIEC]), la confrontation aux modèles conceptuels existants ou encore la formulation de pistes pour faire
    évoluer les pratiques de production et communication des scénarios ;
  • des activités de valorisation.

La personne recrutée bénéficiera de l’appui d’un comité de stage, composé de chercheurs de trois laboratoires aux compétences et approches complémentaires (CIRED, CSI, i-tésé|CEA).

Profil souhaité

  • Master 2 en sciences humaines et sociales appliquées aux politiques ou enjeux environnementaux et/ou 3ème année d’école d’ingénieur portant sur des politiques environnementales avec un fort intérêt pour les approches qualitatives ;
  • Bonne maitrise du français et de l’anglais (lu, parlé) ;
  • Capacité et rigueur d’analyse, curiosité, sens de l’initiative, goût pour la recherche et l’expérimentation méthodologique, fort intérêt pour la transition bas carbone et les processus de transition, intérêt pour l’approche prospective et les scénarios énergie-climat.
Skip to content