Droits de propriété et ressources naturelles : en quête de panacée

Droits de propriété et ressources naturelles : en quête de panacée

Droits de propriété et ressources naturelles : en quête de panacée

Résumé

L’ouvrage récent de David Graeber et David Wengrow, Au commencement était… Une nouvelle histoire de l’humanité, publié en 2021, souligne comment les formes organisationnelles hiérarchiques et la propriété privée – ainsi que leur corolaire, la croissance des inégalités – ne sont pas des évidences évolutives. Ni l’avènement de l’agriculture, ni la croissance démographique, ni le fait de se regrouper en communauté de plusieurs milliers d’habitants au sein des premières villes ne nécessitaient de mettre en place ces institutions qui fondent aujourd’hui le capitalisme moderne, nous disent l’anthropologue et l’archéologue. De nombreux exemples semblent effectivement attester que des sociétés agraires ou urbaines, composées de milliers d’individus, ont pu fonctionner sans pouvoir hiérarchique ni propriété privée (qu’elle soit étatique ou individuelle).

Citation: Levrel, H. (2023) Droits de propriété et ressources naturelles : en quête de panacée. Revue Française de Socio-Économie 30, no 1: 129‑41

Aller au contenu principal