Lucie Perin


Envelope

          Thématiques de recherche

  • Intensification écologique de l’élevage de ruminants
  • Modélisation des processus de l’intensification conventionnelle

Thèse
Thèse

Déterminants de l’intensification de l’élevage de ruminants, et conséquences environnementales

Directeur de thèse : Patrice Dumas

Résumé

L’élevage de ruminants est une activité omniprésente à l’échelle mondiale et est caractérisée par une forte hétérogénéité dans les systèmes de production. L’intensification de ce type d’élevage pourrait être une conséquence de la demande croissante en produits alimentaires d’origine animale (viande et produits laitiers) due à l’augmentation de la population mondiale, l’urbanisation et l’augmentation des revenus. L’intensification de l’élevage de ruminants peut impacter l’environnement et avoir des conséquences sur la qualité de l’eau et de l’air (émanations de gaz à effet de serre), sur l’utilisation des terres et leur production ainsi que sur les niveaux de biodiversité. L’ambition de la thèse est de représenter les processus d’intensification de l’élevage de ruminants, et d’évaluer les conséquences environnementales et économiques de l’intensification de l’élevage de ruminants à l’échelle mondiale. L’accent sera mis sur l’intensification en termes d’usage des sols et des pâtures ainsi que sur les émissions de gaz à effet de serre et l’influence de l’intensification sur la biodiversité. Les objectifs sont donc de (i) représenter les processus d’intensification, (ii) vérifier l’adéquation entre les niveaux de productivité des pâturages, les stocks de carbones, les émissions de gaz à effet de serre et les niveaux de biodiversité obtenus dans les modélisations globales et ceux reportés aux échelles plus locales, (iii) dépasser la représentation de l’intensification comme un changement de système, en prenant en compte la possibilité d’intensifier la charge en bétail et l’utilisation des pâtures dans un système donné.